Le microbiote du bébé

Microbiote : de la naissance à l'allaitement

 

Notre qualité de vie va dépendre avant tout de notre système immunitaire acquis dès la naissance et dans les mois qui suivront. Ce système immunitaire sera déterminé par le microbiote. Celui-ci est hérité par le bébé dans le ventre de sa mère, durant sa naissance et pendant les mois d’allaitement qui suivront.

 

Définition

Les premiers organismes arrivés sur terre sont les bactéries. Notre corps et composé de trillions de cellules humaines mais aussi de trillions de microorganismes (dont des bactéries) sur notre peau, notre bouche et dans nos poumons, nos yeux, oreilles, nez, vagin (pour les femmes) et les  intestins dont nous allons parler longuement.

On peut donc définir le microbiote comme l’ensemble des microorganismes que l’on retrouve sur et dans notre corps. Ces (gentils) microbes sont essentiels au bon fonctionnement de notre corps. Ils nous aident à métaboliser, à absorber des vitamines, à produire des neurotransmetteurs, à interagir  avec nos hormones et notre système nerveux. Ils ont des propriétés antiinfectieuses et font partie intégrante de notre système immunitaire.

L’intestin, aussi appelé le deuxième cerveau, par son microbiote impacte notre cerveau, notre humeur et nos comportements à travers ses connections. Pour le bébé, cela aura un impact sur les coliques.

 

L'acquisition du microbiote

 

De génération en génération

Ce microbiote est au départ transmis de génération en génération : de la mère à l’enfant etc. à travers la grossesse, la naissance, l’allaitement et le peau à peau. On en reparlera plus loin.

 

Pendant la grossesse

Déjà dans le ventre de sa mère, l’enfant est exposé à une très faible quantité de bactéries via le liquide amniotique, le sang du cordon, les membranes fœtales et le placenta. Il n'est pas, comme on pourrait le croire, dans un environnement 100 % stérile.

 

La naissance

Lors de la rupture de la poche des eaux, c’est la première fois que le bébé sera exposé à des bactéries extérieures.  Cela sera sa première introduction au monde des bactéries.  C’est le premier événement qui va construire le microbiote de l’enfant.

Ensuite, le bébé va continuer d’évoluer à travers le canal de la naissance via la vagin de la maman. Une fois encore, durant cette période, le bébé s’inocule via son nez, sa bouche, sa peau du microbiote si important de sa mère. La naissance par voie basse sera donc très importante pour la construction de son microbiote.

Lors du couronnement du bébé, la tête de l’enfant sera tournée vers l’anus de la mère. Là encore, un mécanisme incroyable de la nature. Cela permettra à l’enfant en train de naître de respirer et toucher avec son nez et son visage l’anus de sa mère qui contient la lactobacille bactéria importante à la construction de son propre microbiote.

La formation de microbiote continue ensuite avec le premier peau à peau à la naissance du bébé. À ce moment, le bébé prend connaissance des bactéries de la peau de sa mère et de son environnement familial.

 

L'allaitement

Enfin, l’allaitement ! L’allaitement contient une quantité incroyable de de choses : des nutriments, des composants immunitaires, des anticorps, des antiinflammatoires, des hormones de la mère, et plus de 700 espèces de microbes (de bonnes bactéries).

Le lait maternel contient des sucres indigestes par le bébé qui s’appellent des oligosaccharides. Mais rassurez-vous, ces sucres vont être digérés par les bonnes bactéries présentes dans ses intestins. Ces sucres indigestes par le bébé sont donc importants pour les bonnes bactéries de celui-ci. Ils vont nourrir ces bonnes bactéries de l’intestin de l’enfant acquises pendant la naissance et le premier peau à peau pour que celles-ci grandissent et se développent afin de continuer à développer le microbiote de l'enfant. Ces bonnes bactéries auront pour rôle de défendre le bébé contre les bactéries pathogènes et d’entraîner le système immunitaire de celui-ci.

L’allaitement est donc d’une importance primordiale pour entraîner le système immunitaire de l’enfant. Le système immunitaire doit apprendre à reconnaître les bactéries amies ou ennemies. Et cela se fait selon le  microbiote des intestins.

 

Les laits en poudre

Les scientifiques ont analysé les bactéries présentes dans les intestins d’un bébé nourri au lait en poudre. La diversité des bactéries présentes dans les intestins de l’enfant était plus importante que chez le bébé allaité. Cela trompe donc le système immunitaire de l’enfant qui sera plus à risque de contracter une maladie autoimmunitaire. Les résultats seront très semblables pour un allaitement mixte.

 

En guise de conclusion

 

La grossesse entretient donc les bonnes bactéries dans les intestins, le vagin et la peau de la mère. La naissance va transmettre ce microbiote de la mère à l’enfant. Et l’allaitement va nourrir ces bonnes bactéries présentes dans l’intestin de l’enfant.

La qualité de la vie de nos enfants, futurs petits-enfants, futurs arrière-petits-enfants dépend donc de leur naissance. Il est donc grand temps de respecter et d’encourager les naissances par voie vaginale. Demandez de respecter le premier peau à peau à la naissance.  Encourageons et soutenons les femmes pour qu'elles allaitent le plus longtemps possible. Il est urgent d’arrêter de proposer aux femmes donnant naissance un lavement anal avant la naissance.

 

Prendre rendez-vous avec moi

Si cet article vous a plu et que vous avez envie de mettre des choses en place pour prendre soin de votre microbiote et de celui de votre bébé, nous pouvons en discuter pendant une consultation Skype.

J'en parle avec les futures mamans et les mamans lors de mes accompagnements pré et postpartum.

Télécharger mon cadeau gratuit

7 réflexions sur “Le microbiote du bébé

  1. Séverine Gamache dit :

    Bonjour, et merci pour votre article ! 😁
    En raison d’un placenta previa, une césarienne est prévue pour la naissance de mon 2ème enfant… 🙁 La sage femme m’a prévenue qu’à la maternité où je dois accoucher, les bébés étaient très vite « enlevés » de la mère pour raison de température. Le premier peau à peau se fera donc avec le papa, puis avec moi quand ils me rejoindront en salle de réveil. Cette naissance (césarienne) et ce premier contact (avec papa) auront-ils une incidence sur la formation du microbiote de mon bébé ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • auseinendouceur dit :

      Bonjour Séverine, quand je prépare un plan de naissance par césarienne avec une maman, je lui propose de prendre son pouvoir. Le pouvoir d’exiger d’avoir son bébé en peau à peau pendant et juste après la césarienne et que le papa et le bébé puissent aller en salle de réveil avec la mère. C’est tout à fait faisable avec l’aide de l’infirmière en salle d’op et du papa. La seule raison pour laquelle ils ne le font pas à l’hopital c’est parce-que cela est un peu plus contraignant pour eux (ce n’est donc pas une bonne excuse car selon moi, c’est leur job d’assurer le bien être de la maman, de son bébé et du papa) Ceci étant dit, si vraiment ce n’est pas possible, ton bébé aura la transmission par le peau à peau que tu feras avec lui après la salle de repos (peau à peau que je t’encourage à répéter autant de fois que tu le souhaites après la naissance) et via le lait maternel. C’est cela qui est beau dans l’histoire c’est que le microbiote se transmet par la peau et le lait maternel 🙂 🙂 Donc ton microbiote sera tout de même transmis à ces moments là 🙂 🙂 Le microbiote du papa est souvent un peu similaire à la maman car vous vivez ensemble. Vous êtes en contact avec les mêmes microbes, vous mangez la même nourriture. Donc ton bébé recevra aussi des bons microbes de la part du papa pendant ce premier peau à peau :-)! J’espère que cela t’aide et je te souhaite d’avoir une belle césarienne car oui c’est tout à fait possible de vivre une belle césarienne 🙂

    • Alvarez dit :

      Bonjour c’est faux nous sommes plus dans les années 70 comme mon dit les sages femmes lol j’ai moi même subi une cesarienne.
      Jai etais mise 2 h en salle d’éveil comme pour un accouchement dis normal est jai eu mon fils avec moi j’ai pu faire le peau a peau et il a eu sa 1 ere têté est au bout de 2h nous sommes remonter en chambre

      • auseinendouceur dit :

        Exactement! Césarienne et peau à peau directement pendant et après la césarienne devrait être la norme pour toutes les césariennes! C’est simplement « gynécologue dépendant ». C’est pour cela qu’il est important de discuter avec votre gynécologue et pourquoi pas changer de gynéco si ses pratiques ne sont pas « baby-breastfeeding-mother friendly ».

  2. Pauline dit :

    Merci pour cet article!

    Savais-tu que longtemps on pensait que le bébé était protégé par le placenta des toxines de la maman, mais récemment on a découvert qu il naît avec environ 285 toxines dont la moitié est cancérigène ?? La nouvelle étude en causopraxie en parle et explique que la raison évolutive est pour protéger la maman de ces toxines car c est elle qui sera plus rapidement se procréer que le bébé. Tout ça me fait remettre en question l encapsulation du placenta.. As-tu un avis la dessus?

    Merci!

    Pauline

  3. auseinendouceur dit :

    Bonjour Pauline, merci beaucoup pour ton commentaire super intéressant. Je ne connaissais pas cette étude mais je ne suis pas étonnée. C’est pour cela que pendant mes accompagnements en pré et post natal j’insiste sur le faite de faire attention et d’éliminer un maximum de produit chimique de la maison et de la nourriture. Pour le placenta encapsulé, il n’y a pas encore beaucoup d’études la dessus donc c’est difficile de donner un avis. Quand j’hésite sur quelques choses, je prends ma balance décisionnelle et je mets le pour d’un coté (ici, aide à avoir une bonne production de lait, un bon lancement de l’allaitement, plein de fer pour la maman, moins de fatigue dans le post partum) et le contre de l’autre coté (ici les toxines qu’il pourrait y avoir que tu peux déjà limiter fort dans ton quotidien) et je demande à ma balance de me montrer. Tu vois ce que je veux dire. Alors que dit ta balance sur cette question? J’ai ma petite idée… 😉

  4. auseinendouceur dit :

    Bonjour Séverine, quand je prépare un plan de naissance par césarienne avec une maman, je lui propose de prendre son pouvoir. Le pouvoir d’exiger d’avoir son bébé en peau à peau pendant et juste après la césarienne et que le papa et le bébé puissent aller en salle de réveil avec la mère. C’est tout à fait faisable avec l’aide de l’infirmière en salle d’op et du papa. La seule raison pour laquelle ils ne le font pas à l’hopital c’est parce-que cela est un peu plus contraignant pour eux (ce n’est donc pas une bonne excuse car selon moi, c’est leur job d’assurer le bien être de la maman, de son bébé et du papa) Ceci étant dit, si vraiment ce n’est pas possible, ton bébé aura la transmission par le peau à peau que tu feras avec lui après la salle de repos (peau à peau que je t’encourage à répéter autant de fois que tu le souhaites après la naissance) et via le lait maternel. C’est cela qui est beau dans l’histoire c’est que le microbiote se transmet par la peau et le lait maternel 🙂 🙂 Donc ton microbiote sera tout de même transmis à ces moments là 🙂 🙂 Le microbiote du papa est souvent un peu similaire à la maman car vous vivez ensemble. Vous êtes en contact avec les mêmes microbes, vous mangez la même nourriture. Donc ton bébé recevra aussi des bons microbes de la part du papa pendant ce premier peau à peau :-)! J’espère que cela t’aide et je te souhaite d’avoir une belle césarienne car oui c’est tout à fait possible de vivre une belle césarienne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *