L’ocytocine

L’ocytocine, l’hormone de l’amour : l’orgasme, la naissance et l’allaitement

 

 

Il était une fois une hormone... l'ocytocine. Cette hormone est à la fois l'hormone de l'amour, de la naissance et de l'allaitement. C'est une hormone incroyable, une hormone essentielle dans la vie, la naissance et l'allaitement.

 

L’ocytocine dans un couple

 

L’histoire commence par la rencontre entre un homme et une femme qui se sentent attirés l’un par l’autre. Peut-être le début d’une belle histoire d’amour. L’histoire de l’ocytocine, elle commence par leur première embrassade, un câlin tendre, un rapprochement. Cette femme et cet homme sont simplement dans les bras l’un de l’autre. Leurs peaux se touchent. La concentration d’ocytocine augmente alors chez chacun d’eux. Ils sentent calmes, sereins, apaisés, reposés… amoureux. 20 secondes de câlin avec un être cher permet de relâcher de l’ocytocine dans votre corps (1).

Ensuite, lorsque l’homme et la femme décident d’aller plus loin dans leur relation amoureuse, ils ont un premier rapport sexuel. Ils continuent à se toucher et s’embrasser. L’ocytocine, cette hormone de l'amour, augmente chez chacun d’eux. L’orgasme atteint entraîne un taux d’ocytocine élevé  comme jamais, le bien-être total. Pour rester amoureux, il faut une dynamique. Une dynamique qui continue de sécréter de l’ocytocine pour se sentir bien avec l’autre.

Un bébé viendra alors peut-être se blottir dans le ventre de la femme. Ce bébé est le résultat d'énormément d’ocytocine.

 

L’ocytocine durant la grossesse

 

Durant les 9 mois de grossesse, l’ocytocine aura toute son importance. L’ocytocine, cette hormone de l'amour, est l’hormone du troisième trimestre de grossesse (2). La future maman bénéficie de cette hormone grâce aux petites attentions de son partenaire, de son entourage et de ses collègues. Il est important de prendre soin de cette future mère, de l’aimer encore plus, de l’aider à préparer la naissance de son bébé et à se sentir confiante pour l’enfantement.

Pendant ce temps-là, son utérus, lui aussi, se prépare. Il se remplit de récepteurs d’ocytocine. Ces récepteurs auront toute leur importance pour enfanter. Ils permettront à l’utérus de fonctionner pleinement pour relâcher et ouvrir son col afin d’ouvrir le passage de la naissance pour le bébé. Plus la maman se sent prête, confiante et aimée au plus profond d’elle-même, mieux son utérus sera rempli de ces récepteurs à l’ocytocine. La naissance pourra être aussi douce qu’efficace. Prendre soin de cette future mère et combler cette future maman d’ocytocine a toute son importance à ce stade de la grossesse.

 

L’ocytocine durant la naissance

 

Quand la mère est dilatée à 10 cm et que les vagues poussent le bébé vers ce nouveau monde, arrive le réflexe d’expulsion. Sous une poussée intense d’ocytocine (et d’adrénaline), le bébé est expulsé du corps comme un réflexe. La mère se sent alors pousser des ailes comme si elle venait d'avoir un orgasme.

 

L'ocytocine et le premier peau à peau

 

Lorsqu’elle accueille son nouveau-né sur son ventre en peau à peau, la mère est alors davantage envahie par cette hormone. Une poussée énorme d’ocytocine. Cette immense poussée d’ocytocine aide la maman à  tomber amoureuse de son bébé. Cette ocytocine aura aussi un rôle de protection pour ce nouveau-né fragile et pour la maman. L’ocytocine provoque une vasodilatation des vaisseaux sanguins chez la mère pour augmenter un petit peu la température de son corps afin de réchauffer suffisamment le bébé lors du premier peau à peau. Elle permet aussi à l’utérus de continuer à se contracter afin d’expulser le placenta dans la première heure qui suit la naissance.

Ensuite, sous l’effet des dernières contractions, l’utérus va rétrécir et va éviter à la mère des pertes de sang trop importantes. L’ocytocine à la naissance stimule aussi la partie droite du cerveau de la mère, le cerveau intuitif, qui l’aidera dans ce nouveau rôle de mère. La mère se sentira en confiance avec son nourrisson et aura une haute estime d’elle-même dans son nouveau rôle.

 

L’ocytocine pour l’allaitement et le repos de la mère

 

Et enfin, pour boucler la boucle, l’ocytocine est stimulée et sécrétée lors de la succion du mamelon par le bébé. Le contact en peau à peau du bébé et la succion du mamelon de la mère augmente la sécrétion d’ocytocine chez la mère. L’ocytocine pendant l’allaitement permet l’éjection du lait lors d’une tété par la contraction des cellules myoépithéliales (des cellules musculaires) pour vider correctement le sein. L’ocytocine est donc l’une des deux hormones clés de l’allaitement. Elle permet l’éjection du lait et une bonne vidange du sein. Une vidange correcte du sein est essentielle pour maintenir la lactation de la maman. L’ocytocine aide aussi la mère à se reposer, pendant et juste après une tétée, avec son effet calmant, apaisant et relaxant.

 

L'ocytocine, cette hormone hors du commun

 

L’ocytocine est donc cette hormone incroyable de l’amour, de la confiance, de l’orgasme, de l’attachement, de la naissance et de l’allaitement. Elle est cette hormone indispensable pour avoir une naissance et un allaitement doux et serein.

 

Contactez-moi

Vous avez envie de vous préparer à une naissance où vous vous sentirez débordante d'ocytocine, alors découvrez mon accompagnement à distance "Je me prépare".

Si vous avez déjà donner naissance et que vous voulez un postpartum en douceur, alors découvrez mon accompagnement de soutien à distance "Je trouve mon rythme"

Contactez-moi si vous pensez que je peux vous aider et demandez une rencontre gratuite de 30 minutes pour faire connaissance. Vous pourrez m'expliquer vos attentes et je vous expliquerai comment je pourrais vous aider.

  • Expérience menée, Les secrets du cerveau féminin, DrLouann Brizendine, Grasset, France, 2008, pp 123-125
  • https://karinelasagefemme.com/locytocine-rivalite-illustree-ladrenaline/

 

 

Télécharger mon cadeau gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *