Se préparer à la naissance : le pouvoir du langage

Changer son langage pour mieux se préparer à la naissance

 

La douleur est une sensation subjective. Selon son histoire, ses expériences, son environnement, la perception de la douleur peut être très différente d’une personne à l’autre. Certains termes peuvent aussi faire froid dans le dos, rien qu’à l’idée de les prononcer. Fermez les yeux un court instant et prononcez les mots suivants : accouchement, contractions, pousser, dilatation. Que ressentez-vous ?

Ensuite, continuez l'exercice les yeux fermés et prononcez sans bruit les mots suivants : enfantement, naissance, vagues, accueillir le bébé, souffler. Alors, sentez-vous une différence ?

 

Les lois du langage pour se préparer à la naissance

 

La loi de l’attraction harmonieuse

 

Cette loi explique que ce que nous pensons et ce que nous disons produit une certaine énergie en fonction de nos expérience et de notre vécu. Cette énergie nous revient, tel un boomerang.

Un exemple : une future maman qui entend sans cesse que les contractions sont quelque chose de douloureux et qui en est persuadée sentira ces contractions comme étant douloureuses.

Chaque pensée ou parole que vous allez envoyer dans l’univers vous reviendra comme vous l’avez formulée. Les mots peuvent faire mal et peuvent blesser. Plus la pensée ou le mot est convaincant, plus l’empreinte psychologique va être forte.

 

Voilà pourquoi je vous propose de vous concentrer uniquement sur des mots positifs, sur des mots autour de la naissance, sur de belles images de naissance, des vidéos de naissance en douceur, afin de créer un conditionnement et une énergie positive autour de la naissance de votre bébé.

 

En effet, le langage utilisé par les gens autour de vous (soignants, amis…) vous stressera ou, au contraire, vous apaisera. Demandez à vos amis qui ont eu une expérience traumatisante de la naissance de vous raconter leur histoire après votre enfantement.

 

La loi de la répétition

 

Plus on vous répétera qu’accoucher fait mal, plus vous y croirez dur comme fer. À l’inverse, si vous avez envie de vous débarrasser de certains mots à composition énergétique négative, utilisez un vocabulaire positif. Répétez ce vocabulaire. Entretenez-le dans votre vie de tous les jours. Demandez à votre soignant d’utiliser le même vocabulaire que vous. Répétez-le. Plus vous vous le répétez, plus vos émotions changeront, et vos mots seront alors chargés de connotations positives autour de la naissance.

 

Langage pour préparer l'accouchement

 

Que pensez-vous d’utiliser le mot enfanter ou donner naissance ? Et si nous parlions de vagues (utérines) ? Que diriez-vous de choisir vous-même des mots pour expliquer ce que vous ressentez pendant ces vagues : des picotements ? un serrement ? un tiraillement ?

Le bébé passe à travers la voie de la naissance ou le passage. Parlons de couronnement, de recevoir le bébé, de respirer vers le bas… Alors, comment voyez-vous la naissance à présent ?

 

Lors de mon accompagnement « je me prépare » à une naissance et un allaitement en douceur, je fais attention à mon langage. J’essaie d’employer des mots doux pour parler de la naissance. J’utilise un vocabulaire rassurant et positif.

 

Contactez-moi

 

Si, vous aussi, vous avez envie d'être prête à vivre de façon positive la naissance, allez voir mon accompagnement « je me prépare » à une naissance en douceur. Si vous avez l'impression que je peux vous aider avec cet accompagnement, contactez-moi pour une rencontre gratuite de 30 minutes pour faire connaissance. Ainsi, vous pourrez me faire part de vos attentes et je vous expliquerai comment je pourrais vous aider au mieux.

 

 

Télécharger mon cadeau gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *